Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site web et votre expérience en ligne. En continuant de naviguer sur ce site web, vous acceptez l'utilisation de ces cookies ; lisez-en plus sur les cookies et sur notre stratégie. Politique de confidentialité

Les bons combustibles

En fonction du type et de la compatibilité de votre foyer, vous pouvez utiliser un seul combustible ou en combiner plusieurs. Lisez le mode d’emploi du constructeur de l’appareil. En règle générale, vous ne devez utiliser que des combustibles conformes aux réglementations légales. En Allemagne, ceci est stipulé dans le paragraphe 3 de l’Ordonnance fédérale sur le contrôle des immissions (BImSchV).

En raison de leurs caractéristiques propres, le mode de combustion des divers types de combustibles diffère. Vous devez en tenir compte lorsque vous utilisez votre foyer.

Exemples de combustibles homologués

Petit bois d’allumage

Le petit bois d’allumage est du bois naturel sec, fendu en fines bûchettes et ne contenant pas, ou très peu, d’écorce. Il peut être acheté prêt à servir chez un vendeur, bien emballé dans des sacs Raschel ou enrobé dans un film plastique. Sa longueur est d'environ 200 mm.

Bois de chauffage

Le bois est le combustible classique pour n’importe quel foyer. Il chauffe vite le foyer, brûle rapidement et génère une romantique chorégraphie de flammes. Le bois est par conséquent le combustible optimal quand le foyer n’est utilisé que pendant une brève période. La règle veut que l’on n’utilise comme bois de chauffage que du bois naturel, non traité et sec. Les bois durs comme le hêtre ou le chêne, mais aussi le bouleau et les arbres fruitiers, sont particulièrement bien appropriés.

En raison de l’humidité qu’il contient, le bois d’arbres fraîchement abattus ne doit pas être directement brûlé. Le bois humide brûle en effet moins bien et il dégage en outre des substances polluantes suite à la basse température de combustion. Seul le bois de chauffage stocké suffisamment longtemps présente l’humidité de 20 pour cent exigée pat le BImSchV 1. Ceci correspond à une teneur en eau de 25 pour cent. Pour obtenir ces valeurs, le bois doit dans tous les cas être stocké au sec pendant un à deux ans, en fonction des conditions existantes sur le lieu de stockage et de son mode de traitement (scié ou fendu).

Pour brûler du bois, la teneur maximum en eau ne doit pas excéder 15 à 20 pour cent. Un humidimètre à bois vous permettra de le vérifier. Le bois de chauffage doit être exempt de terre, spores de moisissures et autres contaminations. Vérifiez cela quand vous achetez le bois et contrôlez votre stock de combustible. N'utilisez que du bois de chauffage d’une longueur appropriée pour votre chambre de combustion. Sur les contenants pré-emballés (sacs Raschel, cartons), le poids et le volume exacts du bois de chauffage doivent être spécifiés. Les indications approximatives sont interdites. Les systèmes de certification comme FSC ou PEFC vous indiquent avec plus de certitude que le bois de chauffage acheté provient bien d’un exploitation forestière durable.

Comparaison de différentes unités de mesure pour le bois de chauffage (en vrac)

  Mètre cube de bois en vrac
Longueur de bûche 33 cm
Mètre cube
Longueur de bûche 33 cm
Mètre cube de bois massif
Bloc de bois
Hêtre 1,00 0,68 0,42
Épicéa 1,00 0,62 0,40
Hêtre 1,48 1,00 0,62
Épicéa 1,62 1,00 0,64
Hêtre 2,38 1,61 1,00
Épicéa 2,52 1,55 1,00

Source : Extrait du «Centre de technologie et de recherche, Straubing, facteurs de conversion de cubages pour le bois de chauffage» [technology and support centre, Straubing, conversion factors for certain cubic measures for firewood]

Le bois est le combustible classique pour n’importe quel foyer. Il chauffe vite le foyer, brûle rapidement et génère une romantique chorégraphie de flammes. Le bois est par conséquent le combustible optimal quand le foyer n’est utilisé que pendant une brève période. La règle veut que l’on n’utilise comme bois de chauffage que du bois naturel, non traité et sec. Les bois durs comme le hêtre ou le chêne, mais aussi le bouleau et les arbres fruitiers, sont particulièrement bien appropriés.
En raison de l’humidité qu’il contient, le bois d’arbres fraîchement abattus ne doit pas être directement brûlé. Le bois humide brûle en effet moins bien et il dégage en outre des substances polluantes suite à la basse température de combustion. Seul le bois de chauffage stocké suffisamment longtemps présente l’humidité de 20 pour cent exigée pat le BImSchV 1. Ceci correspond à une teneur en eau de 25 pour cent. Pour obtenir ces valeurs, le bois doit dans tous les cas être stocké au sec pendant un à deux ans, en fonction des conditions existantes sur le lieu de stockage et de son mode de traitement (scié ou fendu).
Pour brûler du bois, la teneur maximum en eau ne doit pas excéder 15 à 20 pour cent. Un humidimètre à bois vous permettra de le vérifier. Le bois de chauffage doit être exempt de terre, spores de moisissures et autres contaminations. Vérifiez cela quand vous achetez le bois et contrôlez votre stock de combustible. N'utilisez que du bois de chauffage d’une longueur appropriée pour votre chambre de combustion. Sur les contenants pré-emballés (sacs Raschel, cartons), le poids ou le volume exacts du bois de chauffage doivent être spécifiés. Les indications approximatives sont interdites. Les systèmes de certification comme FSC ou PEFC vous indiquent avec plus de certitude que le bois de chauffage acheté provient bien d’un exploitation forestière durable.

Briquettes de lignite

Les briquettes sont pressées à partir de lignite sec et préparé sans ajout de liants. Contrairement au bois de chauffage, le combustible fabriqué en usine se caractérise par une grande homogénéité et sa qualité est constante, car contrôlée en continu en laboratoire. Seuls les types de lignite à faible émission et d’une qualité particulièrement élevée sont utilisés pour fabriquer des briquettes de lignite.

Le pratique pack énergétique présente une durée de combustion beaucoup plus longue que les combustibles en bois et son pouvoir calorifique est très élevé. Il dégage une chaleur uniforme et aisément contrôlable. En raison de sa haute densité énergétique, il n’est pas nécessaire d’ajouter constamment des briquettes de lignite et la braise peut couver pendant de longues heures.

Les briquettes de lignite sont plus longues à prendre feu que le bois et il est préférable de les allumer sur un lit de braises existant. L’air de combustion enveloppe les briquettes par le bas, à travers la grille de fond de la chambre de combustion. Elles peuvent être utilisées dans les foyers fermés comportant une grille et un bac à cendres. Leur utilisation requiert un examen et une autorisation du fabricant.

Briquettes de bois

Les briquettes de bois sont composées de chutes de bois, déchets de rabotage de bois et sciure non traités. Elles sont fabriquées à haute pression et du produit amylacé (stéarine, mélasse, etc.) y est parfois ajouté comme liant. En fonction du mode de production et des matières brutes utilisées, la qualité des briquettes de lignite peut fortement varier.

En Allemagne, seules les briquettes conformes à la norme allemande DIN 51731 ou à la norme européenne EN 14961-3 peuvent être utilisées comme combustible. Tenez-en compte lorsque vous achetez des briquettes de bois et demandez à votre vendeur d’en certifier la conformité. La quantité de remplissage exacte doit être spécifiée sur l’emballage (poids ou volume). Les systèmes de certification comme FSC ou PEFC vous indiquent avec plus de certitude que la matière brute provient bien d’un exploitation forestière durable.

Les briquettes de bois se caractérisent par un pouvoir calorifique supérieur à celui du bois de chauffage et elles se consument relativement vite. Il est préférable de les allumer sur un lit de braises existant. Attention : de nombreuses briquettes de bois se dilatent quand elles brûlent, avec un risque d’endommagement de la chambre de combustion. Veillez donc à respecter le mode d’emploi fourni par le constructeur de votre appareil. Pour éviter la poussière et l’abrasion, transportez avec précautions les briquettes de bois et stockez-les dans en endroit sec.

Pellets de bois

Les pellets de bois sont de petits bâtonnets cylindriques formés de déchets de bois naturel sec (sciure, chutes de bois et résidus forestiers). Ils sont fabriqués à haute pression et du produit amylacé (stéarine, mélasse, etc.) y est parfois ajouté comme liant. Leur longueur va de 10 à 30 mm, leur diamètre de 6 à 8 mm. Les pellets de bois ne peuvent être utilisés que dans les appareils de combustion électrique de pellets homologués.

Les exigences de qualité pour le combustible normalisé sont stipulées par la norme européenne EN 14961- 2. Les valeurs de la norme européenne sont mises en œuvre avec la nouvelle certification ENplus. À l’achat, veillez à ce que le marquage soit correct et demandez une attestation à votre vendeur.

Les pellets de bois ont un pouvoir calorifique supérieur à celui du bois de chauffage et brûlent avec une courte flamme. Les pellets sont généralement vendus en sacs de 15 kg ou en plus grands contenants pour les systèmes de chauffage central. Les vendeurs de combustible spécialisés peuvent également pomper directement le produit d’un camion-citerne dans l’aire de stockage, un silo ou un réservoir à pellets. Une attention particulière est exigée pour le transport et le stockage de pellets. Les sacs doivent être transportés avec précautions afin d’éviter la poussière et l’abrasion et stockés dans un endroit sec.

Charbon

Le charbon est disponible dans des qualités et types différents. En règle générale, seuls les produits à faible teneur en soufre (< 1 %) et en cendres doivent être utilisés comme combustible domestique. Selon la granulométrie, le charbon à usage domestique est proposé dans les tailles pois (5 à 25 mm), noix (25 à 90 mm) ou galet (70 à 200 mm). Le pouvoir calorifique varie de 22 à 32 MJ/kg (anthracite), selon le type. Les briquettes en charbon (Extrazit, Ancit) et le coke de houille sont proposés par les vendeurs spécialisés.

Important : les produits dérivés du charbon ne doivent être utilisés que dans des appareils de chauffage spécialement testés et homologués pour l’utilisation prévue. En raison du très haut point d’inflammabilité, une chaleur initiale très élevée est nécessaire pour garantir une combustion propre du combustible. Comme il contient peu de composants volatiles, le charbon brûle avec une très courte flamme et se caractérise par une très longue durée de combustion.

Veillez à respecter les informations et le mode d’emploi fournis par le constructeur de votre appareil. Un combustible inapproprié ou un remplissage excessif peuvent endommager sérieusement l’appareil de chauffage. Une qualité de charbon médiocre et une utilisation incorrecte peuvent entraîner une formation de scories, des émissions élevées et un besoin de maintenance accru.

 

Sont interdits, par exemple:

  • Bois humide avec une teneur en eau > 25%
  • Bois traité
    • Bois traité avec des agents de préservation
    • Bois peint, vernis ou enduit
    • Contreplaqué, aggloméré, panneaux de fibre et autres bois encollés
  • Briquettes d’écorce
  • Blocs de paraffine
  • Toutes sortes de plastique
  • Toutes sortes de déchets

En raison des émissions très importantes, l’emploi de combustibles interdits a des conséquences négatives sur l’environnement et peut provoquer des plaintes des voisins. Les substances nocives produites peuvent en outre endommager votre foyer et votre cheminée et entraîner des coûts de réfection élevés.