Nous utilisons des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site web et votre expérience en ligne. En continuant de naviguer sur ce site web, vous acceptez l'utilisation de ces cookies ; lisez-en plus sur les cookies et sur notre stratégie. Politique de confidentialité

Conseils pour économiser de l’énergie

Le chauffage est l’endroit où l’on peut économiser la plupart des coûts

La plus grande partie de l’énergie consommée par les ménages va au chauffage ( env. 65 %). C’est donc ici qu’il vaut particulièrement la peine de faire des économies, sans que personne n’ait pourtant froid.

Chaque degré de moins permet d’économiser 6 % d’énergie.


Il convient donc de régler la bonne température dans les pièces suivantes : 24 °C dans les salles de bains, 16 °C à 18 °C dans les chambres à coucher et les couloirs, 18 °C à 20 °C dans la cuisine, 20 °C à 22 °C dans les salles à manger et de séjour. Les meubles ou rideaux devant les radiateurs absorbent jusqu’à 15 % de la chaleur que ceux-ci émettent.

Éteignez le chauffage en cas d’absence prolongée

Si vous vous absentez pendant une période prolongée, le chauffage peut être éteint ou – mieux encore – réglé sur la position antigel de la valve thermostatique (généralement indiquée par un «*»). Si vous partez pendant un ou deux jours, réglez la température moyenne à 15 °C , ou à 12 °C, si l’absence se prolonge. Les chambres à coucher et les chambres d’hôtes n’ont pas à être chauffées en permanence.

Un système de commande de chauffage en fonction du temps extérieur permet d’économiser de l’énergie. Vous ne devez toutefois jamais laisser vos pièces refroidir complètement.

Baissez la température la nuit pour économiser des coûts

Vous pouvez, et devriez, réduire la température de la pièce de jusqu’à 5 % la nuit. Ceci permet d’économiser une énergie qui ne serait de toutes manières pas utilisée. Vous pouvez déjà réduire la température de la pièce deux heures avant d’aller vous coucher. Les systèmes de commande de chauffage intelligents ou à la gestion aisée vous y aident.

Purgez l’air des radiateurs

Si un radiateur ne devient pas vraiment chaud alors que la valve thermostatique est complètement ouverte, de l’air peut s’être accumulé dans les conduites du système de chauffage pendant les périodes de non-chauffage. Les radiateurs doivent alors être purgés : fermez la valve thermostatique, ouvrez la valve de purge d’air sur le radiateur, placez dessous un récipient et attendez que l’air s’échappe. Fermez ensuite la valve de purge d’air et replacez la valve thermostatique dans sa position initiale.

Systèmes d’aération et de ventilation contrôlés

Les systèmes de récupération de chaleur assurent une alimentation constante en air frais et une évacuation, indépendamment des fenêtres, de l’air vicié. La poussière et le bruit restent à l’extérieur et la chaleur contenue dans l’air d’échappement est transférée à l’air frais.

Ne mettez pas la fenêtre à l’espagnolette pour aérer

Pour assurer un échange d’air complet, de l’air intérieur vicié et humide à l’air extérieur frais, les fenêtres doivent toujours être complètement ouvertes. Aérez consciencieusement toutes les pièces le matin (de 5 à 30 minutes selon la saison, moins longtemps en hiver, plus longtemps en été). Arrêtez le chauffage avant et pendant l’aération. Cas idéal : aérez les pièces même trois ou quatre fois par jour en fonction de l’utilisation et de la saison.

Fermez, le cas échéant, les volets et les stores

Quand ils sont fermés, ils conservent la chaleur dans la pièce et offrent une meilleure protection contre le froid extérieur.

Boudins de bas de porte et pièges à chaleur

Les portes doivent bien entendu être aussi hermétiques que possible pour ne pas perdre de chaleur, mais un peu d’air peut parfois s’infiltrer sous la porte frontale. Vous pouvez utiliser un boudin de bas de porte pour empêcher cette perte de chaleur. Vous pouvez également installer un «Kältefeind» (système de calfeutrage «ennemi du froid») ou des portes neuves, mais les boudins de bas de porte sont une méthode rapide et appropriée pour économiser des coûts de chauffage sans mesures constructives.
* Un «Kältefeind» est installé sous la porte. Un mécanisme automatique soulève le joint de porte quand celle-ci est ouverte et ramène la porte en affleurement avec le plancher quand elle est refermée pour assurer l'étanchéité.

Calfeutrez vos fenêtres et vos portes

Si vos fenêtres et vos portes ne sont pas parfaitement étanches, calfeutrez-les avec un ruban d’étanchéité auto-adhésif. Celui-ci s’adapte aux interstices et les bouche. Cette méthode n’est naturellement pas aussi efficace qu’un élément d’étanchéité neuf, mais elle permet de remédier rapidement et à moindres frais à la dissipation de la précieuse chaleur.
(Soyez prudent si la pièce est chauffée avec un poêle ! Le monoxyde de carbone susceptible d’être généré pendant la combustion doit pouvoir s’échapper de la pièce!)

Nouveau système de chauffage ou isolation thermique

Si un système de chauffage date de plus de dix ans ou si des travaux de réfection sont prévus, on doit toujours envisager d’installer un système de chauffage moderne, comme par ex. une chaudière à condensation, ou de rénover l’isolation thermique. Jusqu’à deux tiers de l’énergie thermique peuvent être économisés en isolant les murs extérieurs, le sous-sol et le grenier, ainsi qu’en installant des fenêtres à vitrage isolant de haute qualité. Ce genre de rénovation doit toujours être exécuté par des experts, car des erreurs même minimes peuvent notablement réduire l’effet isolant et entraîner un endommagement du bâtiment.

Conseils pour les utilisateurs de systèmes de chauffage

Ci-dessous, quelques conseils à l’intention de ceux d’entre vous qui possèdent ou utilisent un système de chauffage :

Contrôlez régulièrement votre chaudière domestique

Les systèmes de chauffage central doivent être inspectés et maintenus à intervalles réguliers. Ceci inclut une vérification de la présence d’air dans le système ainsi qu’une inspection du réglage correct du brûleur.

Nettoyez chaque année votre chaudière

Étant donné que des dépôts de suie dans la chaudière augmentent la température des gaz d’échappement et la consommation d’énergie, les chaudières doivent être nettoyées une fois par an, au début de la période de chauffage.

Pendant la période de chauffage, assurez-vous que

  • les radiateurs des pièces non utilisées sont arrêtés,
  • le réglage normal pour le fonctionnement diurne et le régime de nuit sont corrects,
  • la température dans le local de la chaudière n’excède si possible pas 18 °C,
  • la pression dans le circuit de chauffage est correcte,
  • la température de l’eau chaude n'excède pas 69 °C et
  • la température d’entrée correspond bien à la valeur programmée.

Conduites de chauffage et d’eau chaude

Les conduites de chauffage et d’eau chaude mal ou insuffisamment isolées au sous-sol peuvent entraîner de substantielles pertes d’énergie et parfois un chauffage indésirable des pièces du sous-sol. Les conduites de chauffage et d’eau chaude doivent être correctement isolées et satisfaire au minimum à l'ordonnance sur les économies d'énergie. Les mesures d’isolation sont comparativement bon marché, surtout si vous les réalisez vous-même. Le matériau isolant coûte environ 6 à 12 €/mètre. Si les travaux sont exécutés par des artisans, il en coûtera à peu près deux fois plus, en particulier si la tuyauterie comporte de nombreux coudes et vannes d’arrêt.